Passages de livres 2011

Accueil du site > Coups de coeur > Jocelyne Vache à lait - Richard Marnier

Jocelyne Vache à lait - Richard Marnier

Publié mercredi 7 septembre 2011

PDF - 22.7 ko

A la ferme de P’tit Raymond, le soir à l’heure de la traite, toutes les vaches donnent leur bon lait bien frais. Mais voilà que débarquent de la ville deux messieurs en costume chic et cravate rouge pour proposer à P’tit Raymond une drôle de machine. Ces messieurs lui disent (sur l’air de la souris verte !) : « Avez-vous une vache en bonne santé ?
Trempez-la dans l’huile, trempez-la dans l’eau... elle donnera du chocolat tout chaud !
 » Ils repartent avec le chèque du p’tit fermier et l’énorme machine est installée. Jocelyne, la plus belle vache blanche du troupeau, va profiter de ces nouveautés technologiques : baignée dans l’eau, dans l’huile, transportée au-dessus des machines, la voilà qui, sur commande, donne 25 litres de sirop de fraise, 80 litres de jus d’orange ou 30 litres de vin rouge ! P’tit Raymond va faire fortune, c’est sûr ! et notre Jocelyne devient tout à la fois usine à lait, à chocolat et à café ! Les affaires marchent mieux que jamais et partout, les produits Jocelyne s’affichent ! Tout le monde en veut toujours plus ! Mais alors, pourquoi ne pas tremper tout le troupeau ?
Pourtant, un jour, alors que P’tit Raymond demande 180 litres de sirop de fraise, Jocelyne donne 320 litres de pipi de yack. Un nouvel essai et c’est maintenant 21 litres de hareng à la place des 115 litres de jus d’orange demandés. Rien ne va plus pour P’tit Raymond et surtout pour Jocelyne
qui, descendue de sa machine, apparaît toute verte, cornes molles et poil terne. « Malheur ! » dit notre fermier « ma vache est zinzin » mais ces messieurs en costume chic et cravate rouge ont la solution : une nouvelle machine pour aller plus loin. A demain ! P’tit Raymond réfléchit, les vaches du troupeau tiennent conseil pendant que Jocelyne se rétablit et, le lendemain, à l’arrivée des messieurs, P’tit Raymond leur propose un produit naturel et formidable : du lait de vache !
Un album réjouissant et drôle pour aborder le thème de la production intensive en agriculture et la nécessité du toujours plus au détriment de tout bon sens.
Tout ça avec un texte pétillant à lire à voix haute (on imagine les éclats de rire sur certaines répliques) et des illustrations naïves faites de papiers découpés et complétés de petits traits noirs et expressifs. La mise en page est dynamique avec quelques clins d’œil à l’univers de la bande dessinée.
A lire sans tarder à un groupe d’enfants pour s’amuser avec eux.
Laurence DESCUBES
Association Nantes Livres Jeunes